• Claire

Road trip au Maroc - Partie II

Mis à jour : 18 avr. 2020

De Tanger à Kénitra

du 11 au 15 juin 2019



Mardi 11 juin 2019


Assilah, une belle découverte


Nous avons bien dormi malgré le contexte et ce camping très rustique. Ma foi, ce camping a quand même le mérite d'exister puisqu'il est le seul à Tanger. Nous étions bien contents d'être en sécurité.


Le petit déjeuner est frugal car nous n'avons pas grand chose comme provisions dans le camion mais nous apprenons à nous contenter de peu et ça c'est une excellente chose !


Cyril, en rentrant les slides entend un bruit de crissement de pneus. Il regarde vers la route et ce qu'il voit est effarant ! Un dacia duster a perdu l'adhérence tout en haut de la côte et s'est mis à glisser littéralement vers le ravin, très impressionnant ! Il a descendu la pente latéralement retenu simplement par les trottoirs de part et d'autre de la route ! J'imagine ce qui aurait pu se passer si un véhicule était monté à ce moment là ! Il a du avoir la frayeur de sa vie. Cette route est juste diabolique 😱 J'angoisse rien qu'à la pensée de la descendre même si j'ai entièrement confiance en Bumblebee et surtout en son chauffeur 😉👍


Nous prenons la route en fin de matinée. Nous nous arrêtons faire des courses dans un Marjane, supermarché Marocain très bien achalandé que l'on trouve dans les grandes villes. Nous prenons la direction de la ville d'Assilah.


Sur la route nous sommes témoins de scènes cocasses et étonnantes. Les marocains sont les rois du système D et transportent un peu tout et n'importe quoi sur tout et n'importe quoi pourvu que ça roule ! Ici, le transport de longues barres de fer regardez plutôt 😂



La conduite est très sportive et Cyril se voit pousser des yeux derrière la tête et sur les côtés (en plus des rétroviseurs 😂). Lorsque nous sommes au ralenti il faut faire attention car des enfants s'accrochent parfois à l'arrière du camion. Même si cela est un jeux pour eux, nous trouvons ça hyper dangereux ! Nous avons observé que tout le long de la route (en ville) les gens, parfois des familles entières, investissent les bas côtés et observent la circulation confortablement installés. Nous avons vu aussi, en pleine voie rapide, un marocain vendre des plats de couscous sur la bande d'arrêt d'urgence 😀


Je suis surprise de constater que ces belles pelouses de bords de routes toutes verdoyantes sont arrosées par des femmes berbères en tenue traditionnelle. Sous une chaleur de plomb , elles sont imperturbables.



Nous ne verrons aucun camping car étranger de tous le trajet et nous nous posons vraiment la question suivante : Est ce que le tronçon Tanger Med/Asilah est si insécure pour que les étrangers empruntent seulement les autoroutes ? Le trajet par la route bien sûr, est surprenant et parfois complètement déroutant.


Beaucoup de bâtisses sont abandonnées sans être terminées et parfois des ensembles immobiliers importants !



Le paysage n'est pas des plus bucoliques, soyons honnêtes, la misère est présente partout. Sur la route, nous voyons un peu de tout, du moment que ça roule... Nous longeons une plage immense qui pourrait donner envie de s'y arrêter hélas les tas de détritus que l'on peut voir depuis la route nous en dissuade très vite... Dommage

Nous arrivons à Assilah après une petite heure de route. Nous choisissons le camping Echrigui après avoir consulté les divers avis sur Park4night. Il se situe à l'entrée de la ville. Un jeune marocain qui surveille l'entrée nous fait signe d'entrer.


Je descend du camion et m'adresse à la personne qui, je suppose, est le propriétaire du camping. Il n'est pas loin de 15 heure et je le dérange durant la sieste... Il somnolait sur une chaise à l'ombre d'un vieux parasol tout ajouré. Il nous accueille avec le sourire et nous dit de faire comme chez nous 😄 . Nous choisissons notre emplacement le plus à l'ombre possible puis je file découvrir les sanitaires. Il faut dire que nous aimerions beaucoup prendre une longue douche chaude. Je reviens la mine réjouie car les sanitaires sont tout propres et refaits à neuf !


Nous nous installons tranquillement. L'océan est juste derrière et nous entendons le roulis des vagues. Le camping a besoin d'un bon coup de rénovation mais il a son charme... Le sable transporté vers le vent a eu raison de l'herbe qui poussait ici et par endroit il y en a vraiment une bonne couche.



Après une bonne douche nous sommes bien requinqués et nous avons envie de faire une petite ballade. Nous sortons par la porte de derrière qui donne directement sur la promenade qui longe l'océan. La fermeture est très rustique ! Le système D marocain a encore frappé 😂 Un bidon rempli d'eau au bout d'une corde pendante maintient la porte fermée !

Nous marchons près de l'océan en remontant vers le centre ville. Sur la plage Alexandre aperçoit au loin deux chameaux. Les pauvres bêtes ne sont pas en très bon état... La ville en elle même est sans grand intérêt, avec quelques quartier assez moderne.



Mais au bout d'environ 30 minutes de marche nous découvrons le cœur névralgique ...


Nous pénétrons dans la médina d'Asilah et là, whaou !! Superbe, des échoppes, des ruelles, des marocains très courtois et respectueux qui nous réchauffent le cœur ! ❤️


De l'extérieur de la médina nous ne voyons qu'une grande et épaisse muraille bardée d'un imposant donjon portugais (dans les années 1500 les portugais s'étaient créés plusieurs comptoirs commerciaux sur les côtes marocaines).


C'est vrai que nous sommes hors saison mais en général, Assilah ne draine que peu de touristes il y a pourtant un potentiel ! C'est plus une ville étape entre Tanger et Rabat dont l'essentiel point d'intérêt est cette belle médina, propre et calme.


A l'intérieur de ses murs nous entendons les vagues qui s'écrasent au pied des murs des remparts. Nous nous baladons, c'est très agréable, les ruelles étroites nous offrent de l'ombre bienvenue à ces heures chaudes de la journée.






Après cette balade qui a fait du bien à tout le monde nous sommes rentrés tranquillement au camping profiter des douches et préparer un petit souper. Nous sommes quasiment seuls dans ce camping. Le gardien tient une petite échoppe juste à côté. Ces petits commerces vendent en fait tous les mêmes choses : Du sucre, de l'eau, du café, des boites de conserves, du beurre, des gâteaux secs, des vaches qui rit (fromage très prisé ici !) et des petits paquets de chips. Autant vous dire qu'avec ça il faut être balaise pour concocter des repas sains et équilibrés 😄 Heureusement qu'il y a les marchés avec les fruits et les légumes (petit bémols ; Nous sommes très déçus par leur qualité ! Souvent ce sont des fruits trop murs voir même "pourris").


Nous nous endormons sereinement...


A 4h30 du matin nous sommes réveillés par la prière😄 . C'est vrai que nous l'avons entendu pour la première fois dans la soirée et que nous étions très surpris (à Tanger nous ne l'avions pas entendu si fort) . Comment dire... le volume sonore fait que nous avons bien sursauté dans le lit ! Et pour cause nous avons 3 hauts parleurs dans le camping... Alexandre était dans un demi sommeil ... La veille je lui ai expliqué que c'était la prière comme à l'église lorsque le prêtre chantait et il a compris. Ecoutez plutôt !


Mercredi 12 juin 2019

Belle journée à Assilah

Nous nous rendormons aussitôt après cette parenthèse mystique...


Nous partons à la plage, après un petit déjeuner tranquille au camping. Cyril et Alexandre se mettent en maillot quant à moi, j'aviserai sur place. En effet, hier, je n'ai vu aucune femme en maillot. Elles étaient toutes habillées et aucune d'ailleurs ne se baignaient. Arrivés à la plage, c'est la grosse déception. Outre des relents d'une odeur nauséabonde qui flottent dans l'air, la plage est dans un état déplorable. Il faut faire avec les ordures éparpillées sur le sable gris... Nous voyons faire les familles qui sans complexe laissent leurs déchets sur place. Il y a vraiment un gros problème au Maroc par rapport à ça 🙁 !


Alexandre a bien décidé de se baigner aujourd’hui, il faut dire que je lui promets depuis qu'on est arrivé... Tampis,, nous trouvons un endroit propre et le voilà dans l'eau imitant la baleine ! 😃



Après un décapage méticuleux 😃 nous décidons de manger près de la Médina un bon couscous !


Nous partons à pied et nous sommes importunés tout le long du trajet par un marocain qui veut absolument nous vendre un téléphone portable. Nous n'arrivons pas à nous en défaire.


Nous arrivons à la Médina, là, nous sommes sollicités pour manger dans chaque petit restaurant... Nous choisissons un endroit sympathique et nous nous installons.


Nous mangeons notre couscous tant désiré 😄. Je trouve la semoule un peu bizarre mais le goût est là. Nous sommes importunés à nouveau par l'homme au téléphone qui insistent lourdement et s'incruste presque à notre table 😲 ...


Un enfant, un peu plus tard, qui doit avoir 4/5 ans se plante devant notre table sans un mot. C'est très gênant et Alexandre ne comprend pas. Je lui donnerai volontiers à manger mais je sais bien que sa mère (que l'on voit derrière le restaurant) lâchera sa petite "armée" au moindre petit geste de notre part. Je suis très embêtée. Là, un serveur vient et prend l'enfant par le bras en lui donnant du pain. Je suis soulagée.


Manger dans cette ambiance c'est vraiment pas top. Encore une fois, il faut préciser que l'on est quasiment les seuls européens, enfin... presque ! Une dame mange à quelques tables de nous avec son ami. Tout à coup, elle sort de ses gongs 😮 et se met à insulter grassement le "vendeur" qui vient l'importuner. A entendre ses propos fleuris c'est une habituée du coin et a plusieurs voyages au Maroc à son actif. Elle le repousse donc violemment et le vendeur part. Nos regards se croisent, elle se lève et vient nous voir.


Je lui dis qu'elle a beaucoup de courage de parler à un marocain comme ça en étant qu'une touriste. Elle me raconte alors que plusieurs de ses amis ne veulent plus revenir au Maroc à cause de ces importuns ! Elle est bien remontée ! En discutant on apprend qu'elle habite dans les pyrénées orientales à 10 kms de chez nous, le monde est petit !


Nous nous baladons à nouveau dans la médina ou j'achète des chaussures en cuir et quelques babioles.


Certaines boutiques sont très photogéniques !



Nous revenons au camping en taxi pour 10 dirhams 😄👍 Le chauffeur était très gentil et sa conduite très sportive ! Pas de ceinture de sécurité bien sur... Pourquoi faire ? 🤣


Des voyageurs viennent d'arriver au camping, ça fait du bien de discuter un peu ! C'est un couple de retraités en "pick up + cellule" qui ont l'habitude de voyager au Maroc. La fin de l'après midi se passe en papotant sous un soleil encore brûlant.


Dans la soirée, Cyril n'est pas bien du tout. Il a des nausées depuis un moment. et beaucoup de température. Peut-être est ce le soleil de cet après midi ? On verra bien demain.



Jeudi 13 juin 2019

Une journée très éprouvante


Nous souhaitons continuer notre route vers le sud. Sur les conseils d’un voyageur avec qui nous avions discuté sur le bateau, nous choisissons de nous rendre dans un camping les pieds dans l’eau d’une lagune bleue turquoise... Un bel endroit pour se balader et se baigner !


Cyril est encore plus mal qu'hier soir et le thermomètre affiche 40°... Il m'aide tant bien que mal à plier les slides puis se réfugie dans le camion. Je m'occupe du reste. Aujourd’hui ce sera moi le chauffeur 👍


Je ne sais pas trop quoi penser : Est ce une insolation ou plutôt une bonne tourista ? Le fait est qu'il a tout les symptômes d'une gastro entérite avec la fièvre en plus.


La route est catastrophique par endroit. l'asphalte a sauté sur les côtés à cause des intempéries et du manque d'entretien. Ce qui est dangereux, outre l'étroitesse de la voie, c'est le dénivelé sur les bords entre la couche de goudron et la terre.

Décidément ce tronçon de trajet n'est pas des plus glamours ! Essentiellement agricole cette région vit de culture de fruits rouges, de bananes ou d'avocats. Les ouvriers qui y travaillent sont acheminés par des transporteurs peu regardant sur l'état de leurs véhicules. Il s’agit de camions de louage souvent en mauvais état, avec des roues lisses, usées, qui multiplient les voyages, essaient à tout moment de gagner un peu de temps, embarquent un maximum de personnes à chaque voyage… Le tout sur des petites routes qui ressemblent parfois davantage à des pistes. Le résultat est catastrophiques et des accidents très graves se produisent régulièrement et font de nombreuses victimes puisque les ouvriers sont entassés comme du bétail ! On dirait une fourmilière, nous croisons toutes sortes de moyens de transports. Parfois nous les évitons au risque d'une collision ...


Nous voyons, hélas là encore, beaucoup de déchets tout autour de nous, c'est désolant. La passivité des pouvoirs publics et le manque d'information ou d'éducation par rapport à ce fléau ont fini par faire perdre chez les habitants la notion d’intérêt public et plus personne ne semble concerné. C'est normal, les détritus font partie du paysage ici... 😔



Nous arrivons enfin à Moulay Bousselham. Nous trouvons facilement le camping. J'espère de tout cœur qu'il y a une possibilité de voir un médecin pour Cyril.


Dès l'entrée, le ton est donné, le camping semble totalement à l'abandon. Une fois encore nous sommes seuls. Je gare le camion devant la lagune et je pars faire les papiers à l'accueil en faisant un crochet par les sanitaires pour m'assurer que Cyril puisse se rafraîchir un peu.


Il fait 38° et Cyril claque des dents tellement il a froid...


Les sanitaires sont juste horribles 🤮 et vraiment non utilisables !!! J’en fais donc part au gardien (très calmement je précise) qui me retire la fiche d’inscription des mains qu'il venait de me donner et me fait comprendre que c’est ça ou rien... Il me baragouine son excuse qu'il doit donner à chaque touriste osant s'aventurer chez lui : Ce n'est pas la saison ! 😡.


Pour vous donner une idée de l'état de ce camping voici les branchements électriques destinés au campings cars ! Vous y plongeriez la main vous ?




Je lui demande alors si un docteur peut venir voir Cyril et il me répond : vous avez un véhicule ! He bien allez en ville en chercher un ! Ce gars était horrible et je lui ferais une bonne publicité sur Park4night ! 😡


Je ne sais plus quoi faire malgré les dolipranes Cyril a 40,3 et il ne va pas bien du tout. Je décide donc de quitter ce camping pourri et de filer sur Kenitra où nous aurons plus de chance de trouver un médecin ...


Je rentre moi même le slide car Cyril est HS et me voilà partie mais cette fois si ce sera Autoroute pour 70 kms de plus...Oui je ne suis pas masochiste quand même ... 😃 Mais, en arrivant au péage, ma carte bleue ne passe pas. Hai ! Je n'ai plus d'espèces, je fais comment là ? L'agent me demande de faire demi tour sur place 😱 En gros il me demande de rouler en contre sens durant environ 200 mètres... J'ai comme une boule au ventre là 🤔 N'ayant aucune autre option, j'entame, la mort dans l'âme, ma marche arrière.


Là un homme dans sa voiture, à ma hauteur, me demande de me garer sur le côté. Curieuse je m'exécute. Il se présente : C'est juste le Directeur du péage ! Il faut le faire quand même ! Je retrouve le sourire. Je lui explique et m'arrange l'histoire en moins de deux 👍 : Il me fait obtenir un badge de passage que nous colons au pare-brise et le tour est joué. Au passage, il nous indique deux trois endroits sympas à visiter 😃


Nous arrivons à Kenitra sans encombre, direction le seul camping du coin...et là whaou ! Un vrai camping hyper propre avec piscine ! Cyril va pouvoir récupérer ici ...




Il n'est pas loin de 19 heures mais le gardien est bien là et nous accueille comme des rois, Cyril ne demande qu'à se mettre dans son lit mais le gardien me fait visiter tout le camping, je dois remplir trois fiches de renseignements, il papote un peu, et il papote encore ... 😃 C'est interminable. Pendant que je suis dans son bureau, j'entends une grosse dispute entre deux personnes puis le ton monte et une bagarre éclate... Je regarde le gardien, qui n'a pas l'air perturbé pour autant, et lui demande si le coin est bien sécure. Au lieu de me répondre oui ou non il me regarde et me dit "vous inquiétez pas madame nous sommes trois gardiens et nous sommes là tout le temps même la nuit ! Vous pouvez être tranquille..." Je ne sais pas trop s'il faut que je m'inquiète ou pas...


Je lui demande s'il y a une épicerie dans le coin, il me répond que non mais il y a une pizzeria à 400 mètres. Il me dit qu'il va demander à quelqu'un de m'accompagner. Là je comprends qu'il y a un problème ici 🤔


Nous nous installons enfin, Cyril réunit toutes les forces qu'il lui reste pour ouvrir les slides et monter son lit, je l'aide un peu, il part se doucher (des douches rutilantes de propreté en marbre s'il vous plait 👍 ).




Il se couche. Sa fièvre est descendue à 38,5 ce soir après un Ibuprofène.


Je pars donc chercher nos pizzas pour le plus grand bonheur d'Alexandre, nous mangeons devant la piscine propre et immense. Je souffle enfin, un peu de répit...


Pour la petite histoire en écrivant ce texte j'ai appris quelque chose qui m'a fait froid dans le dos : Ce n'était pas qu'une impression et mon jugement était bon quant à ce sentiment que quelque chose de tournait pas rond autour de ce camping. Un article paru sur le journal : https://fr.machahid24.com/societe/2065.html

Fait état d'une opération de "nettoyage" à Kenitra pile quand on y était ! Voici un extrait de l'article :


" A Kénitra, où certains quartiers sont devenus notoires par leur insécurité, les opérations sécuritaires menées par la préfecture de police, appuyées par les éléments de la Brigade de recherche et d’intervention, relevant de la Brigade nationale de la police judiciaire, durant la période allant du 11 au 23 juin 2019, se sont soldées par l’arrestation de 1.644 suspects, dont 1.115 en flagrant délit d’actes criminels et 529 faisant l’objet d’avis de recherche au niveau national pour différents crimes et délits. "


Vendredi 14 juin 2019

Un séjour sous surveillance


Alexandre s'est réveillé d'excellente humeur et juste après son petit déjeuner il a investi la piscine qu'il avait pour lui tout seul ! Pour Cyril le petit déjeuner se résume en un bon petit smecta 🤣 Miam !




Nous avons un bon wifi du coup j'en profite pour poster des nouvelles sur Facebook et mettre à jour notre site. Il fait beau et même très chaud. Une laverie est à notre disposition et j'en profite bien.


Cyril est toujours fiévreux. Nous restons encore un jour à Kenitra. Alexandre n’est pas malheureux de cette halte prolongée 😀👍 Il s’est fait une amie qui habite ici.


Pour le docteur s’est raté et oui c’est le week-end 🙄 En plus l’ambassade a une liste et le plus proche est à Casablanca ! (114 kms). Mais je suis en contact avec mon médecin préféré 😀 ma nièce, qui m’a dit de le mettre sous Augmentin... il se repose on verra demain 🤞🤞🤞 En attendant, le riz est de rigueur, boire beaucoup d'eau et se reposer sont les seules choses à faire pour l'instant.


Nous sommes sans arrêt surveillé. Le personnel ne s'en cache même pas. Parfois, les gardent viennent discuter avec nous, parfois ils restent statiques dans un coin. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il ne nous arrivera rien ! Par moment c'est assez gênant notamment quand je suis allée me baigner... Je n'ai pas su comment réagir quand j'ai surpris un garde frotter le dos d'Alexandre à la sortie de la piscine 🤔


Dans l'après midi Cyril se sent mieux et a envie de bouger un peu. Nous partons donc aller chercher notre pizza quotidienne 🤣 et faire un tour sur le front de mer. Au bout du 15 mn, il commence à trembler et à avoir très froid (il doit faire environ 30°), la fièvre est en train de remonter. Nous attendons donc nos pizzas et nous rentrons donc tranquillement au camping, il se couche et s'endormira jusqu'au lendemain...


Je mange avec Alexandre qui adore le régime "Kenitra" 🤣


Si demain Cyril a encore de la fièvre il faudra téléphoner au SMIT pour que notre médecin nous donne quelques conseils.


Demain nous continuerons notre route vers le sud...







97 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Avertissement

Vous connaissez des personnes porteuses de trisomie 21 que l'on pourrait rencontrer lors de notre voyage ?

Vous connaissez une association menant des actions centrées sur la personne porteuse de trisomie 21 ?

Prenez contact avec nous ! Nous serons ravis de les intégrer à notre projet.

Recevez notre newsletter
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc
  • Icône Pinterest blanc
  • Icône Twitter blanc